Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire. Jonas Jonasson.

jonas-jonasson-cinema

 


Résumé de l’éditeur:

Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centièe anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une improbable cavale à travers la Suède et un voyage décoiffant au cœur de l’histoire du XXe siècle. Car méfiez-vous des apparences! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début d’un siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs, Allan Karlsson, individu lambda, apolitique et inculte, s’est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d’événements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao…

p

le-vieux-qui-ne-voulait-pas-feter-son-anniversaireCe que j’en ai pensé:

Les Suédois n’en finiront pas de m’épater. Attention, Jonas Jonasson a écrit un concentré de bonne humeur ! Cette histoire totalement décalée m’a fait un bien fou. Je me revois rire de bon matin dans le métro, une excellente façon de démarrer la journée.
Alors oui, ce livre est constitué de mille et unes invraisemblances,  non on ne croit pas une seconde à l’histoire de ce vieillard. Mais cette folie douce diluée dans un panorama des grandes étapes du XXe siècle est jouissive. Ce vieil homme qui déteste la violence et la politique est pourtant le plus grand artificier de tous les temps, a côtoyé les plus grands hommes politiques de ce monde (Staline, Truman, Mao ou encore Churchill et De Gaulle) et est à l’origine, à presque 100 ans, de la mort de trois hommes. Tour à tour forçat au goulag, prisonnier de la dictature iranienne, vacancier profitant des deniers de Truman sur une balinaise ou jeune centenaire en fuite en autocar avec un éléphant, Allan nous surprend à chaque page. La bonne humeur et l’absurdité sont les principaux éléments de ce livre. C’est un vrai plaisir de lecture ! Jonas Jonasson se plaît à donner des explications quelque peu farfelues aux grands événements du XXe siècle et nous fait remarquer au fil des pages que tout ne tient qu’à un fil. Et si, après tout l’histoire d’Allan était vraie ?

Prochaine étape ? Le film !

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, Jonas Jonasson, Pocket, 2014.

Avez-vous lu ce roman ? Qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s