Mes dernières séances de cinéma #3

chocolat

Le mercredi, c’est ciné! Aujourd’hui au programme: The Big Short, Chocolat et Deadpool.

 

The Bigh Short: le casse du siècle – Adam McKay

the-big-short
Synopsis (Allociné):
Wall Street. 2005. Profitant de l’aveuglement généralisé des grosses banques, des medias et du gouvernement, quatre outsiders anticipent l’explosion de la bulle financière et mettent au point… le casse du siècle ! Michael Burry, Mark Baum, Jared Vennett et Ben Rickert : des personnages visionnaires et hors du commun qui vont parier contre les banques … et tenter de rafler la mise !

Mon avis: J’ai vu ce film il y a maintenant quelques temps et je ne me souviens pas avoir été transcendée. Il m’a laissée relativement indifférente en fait, je n’ai pas trouvé les performances d’acteurs exceptionnelles, même si j’ai aimé les plans où Ryan Gosling s’adressait à moi à la caméra, ainsi que le personnage de Christian Bale. Bref, leurs jeux ne sont pas remarquables.

S’il vous reste encore ne serait-ce qu’une once de foi dans la finance, ce film la rayera définitivement. Très clairement, une poignée de mecs ont flairé en 2005 le cataclysme qui se profilait et, plutôt que de le dénoncer publiquement ou de tenter de le faire, ils ont décidé de parier dessus, devenant après quelques années de patience richissimes, pendant que de pauvres familles se retrouvaient sans rien. Je sais pas vous, mais moi ça me gêne un peu cette histoire… Le sujet aussi est vraiiiiiiiment complexe et parfois assez difficile à comprendre. Heureusement, Selena Gomez est là pour tout vous simplifier expliquer. Merci Selena.

 

Chocolat – Roschdy Zem

chocolat_omar_sy
Synopsis (Allociné):
 TDu cirque au théâtre, de l’anonymat à la gloire, l’incroyable destin du clown Chocolat, premier artiste noir de la scène française. Le duo inédit qu’il forme avec Footit, va rencontrer un immense succès populaire dans le Paris de la Belle époque avant que la célébrité, l’argent facile, le jeu et les discriminations n’usent leur amitié et la carrière de Chocolat. Le film retrace l’histoire de cet artiste hors du commun.

Mon avis: Chocolat est une très belle fresque historique, se faisant le témoin d’une époque charnière, à cheval entre le XIXe et le XXe siècle, à cheval entre deux guerres. Le reconstitution des décors est très crédible. J’ai notamment été impressionnée par la scène d’arrivée de Chocolat à Paris, assis à côté du cocher, découvrant la capitale avec des yeux écarquillés. Les trois noms successifs de Chocolat: Kananga, Chocolat et enfin Rafaël Padilla nous aident à suivre l’évolution de ce pionnier. Sauvage, clown puis homme, Chocolat aura tout connu en France. Passant d’un statut de quasi animal à une star acclamée aux nombreux produits dérivés avant de retomber dans l’oubli le plus total. Ce film est teinté de nostalgie et de mélancolie, qu’incarne parfaitement le personnage de James Thiérrée. Georges et Chocolat auront été les pionniers dans plusieurs domaines: premiers duo de clown, premiers duo mixte, premier homme noir célèbre, premier homme noir à incarner Othello. Chocolat-Rafaël ne semble pas avoir conscience du danger que sa réussite suscite, exacerbant les jalousies: oui, le noir peut prétendre vivre en France, mais ne doit pas surpasser la réussite des blancs et encore moins l’étaler.

Ce film est aussi un film de choix: pour Chocolat le choix d’avancer, toujours plus haut, toujours plus loin depuis le cirque miteux jusqu’au théâtre. Pour Footit, c’est faire le choix de croire en Chocolat, de le mener à la gloire puis de le laisser partir. Pour Marie, c’est faire le choix, courageux, de devenir la compagne de Chocolat. Dans la « vraie vie » d’ailleurs, elle a divorcé du sieur Grimaldi pour pouvoir vivre pleinement sa relation avec Chocolat. Divorcer et vivre avec un noir: pour l’époque c’était bien de courage qu’il fallait s’armer !

p

Deadpool – Tim Miller

deadpool
Synopsis (Allociné):
Deadpool, est l’anti-héros le plus atypique de l’univers Marvel. A l’origine, il s’appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d’un humour noir survolté, Deadpool va traquer l’homme qui a bien failli anéantir sa vie.

Mon avis: Bon, je ne suis pas trop films de super héros, univers Marvel & co. Mais je vais les voir de temps en temps pour accompagner mon copain. Pour ce film ci je n’ai pas été plus séduite que cela. Effectivement il est un peu différent des films du genre que nous sommes habitués à voir, notamment grâce à l’atypisme de Wade Wilson, mercenaire à l’humour corrosif. D’ailleurs le générique de début de film vous donne tout de suite le ton du film. MAIS le scénario reste assez léger est très prévisible. Il n’y a pas de réelles péripéties, pas de grande surprise. Si vous êtes férus de ces univers, vous comprendrez certaines des réflexions faites par Deadpool, à double signification. Pour ma part, mon copain me les a expliquées après le film mais ça ne m’avait absolument pas dérangée.

Ah si une grosse surprise dans ce film, que je n’ai solutionner qu’après… La très sexy et délurée copine de Wade est incarnée par Morena Baccarin, surtout connue pour son rôle dans Homeland, la femme de Brody, c’est elle!

Et vous, quels sont les films que vous avez vu dernièrement? 
Lesquels me conseilleriez-vous? 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s